Rendez-vous partit en fumé ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rendez-vous partit en fumé ?

Message par Sebastian le Mer 28 Oct - 18:09

Le marché était mouvementé. Vendre et acheter, tout allait bon train dans les commerces et les marchands faisaient du bruit en riant et annonçant avec fierté leur produit. La journée était belle et clémente. Le vent léger faisait voleter légèrement les cheveux des gens dans une tendre caresse.

Pendant que ce monde faisait remue-méninge pour vivre, dans un coin Sébastian observait cette effervescence. Malheureusement, ce regard n’était pas très communicateur du côté « chef » qu’il aurait dû avoir. Les yeux rougeâtres un sourire léger au bord des lèvres. L’homme n’était pas en état de contrôler quoi que ce soit. Il était bien là, végétant comme un roi dans sa petite bulle enfumée. Prenant une dernière inspiration de ce qui lui restait entre les doigts qui le faisaient planer, il écrasa contre le mur derrière lui. Il devait sûrement voir simplement des formes humaines dansées au gré de la journée faisant des sourires à tous ceux qui lui jetaient un regard. Peut-être voulait-il des câlins? Vu que personne ne s’approchait, ce n’était peut-être pas ça.

L’homme prit une respiration d’air frais et pur. Son cerveau tenta alors de se reconnecter au monde réel, ayant de l’air non enfumé pour revivre lentement. Pourquoi il était là déjà? Un mec l’attendait? Très probable, il se gratta l’arrière de la tête qui était-ce donc? Il finit par simplement hausser les épaules, bah! Après tout, si quelqu’un devait le voir, il le retrouvait non? Dans le pire des cas, il trouverait une excuse bidon ou ferait semblant qu’il était censé l’attendre ici. Tant de trucs, tout le monde autour de lui était probablement habitué, mais ce ne serait pas lui qui se rendrait compte qu’il surutilise ses manières d’échapper au sermon qu’on lui servait à la pelle qui n’y comprenait pas le quart des mots.

Dans l’état de l’homme, pas grand-chose ne l’importait, enfin si on peut dire que dans son état normal quelque chose l’inquiétait ou le préoccupait vraiment. Comment pouvait-il vivre sans sentir le besoin de se bouger le cul? Ce n’est pas lui qui répondrait, puisque l’idée ne lui traverserait jamais l’esprit. Parlant de cul, il se gratta une fesse. Nonchalant, jetant un regard autour de lui pour voir s’il n’y aurait pas quelque chose de bon à manger dans le coin. Avait-il déjà oublier que quelqu’un le cherchait probablement et qu’il y avait de grandes chances qu’il y avait une raison pourquoi cettedite personne le cherchait?

Peu importe, il bavait pratiquement à l’idée d’un sandwich ou d’un truc frit et gras, poisson, poulet ou gibier, peu importe, si ça se mange, ça sera bon. Dans le pire des cas, il sera malade et aura la meilleure des raisons pour oublier son rendez-vous. Fallait-il encore qu’il se souvienne qu’il devait attendre quelqu’un ce qui n’était pas gagné…

But premier, trouver d’ici quelque chose de bon à manger avant de se lancer, il avait une belle vue d’ensemble du marché ici. Il trouverait peut-être une perle rare et zieutant d’ici. Que cherchait-il déjà?

Sebastian

Membre du conseil

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 04/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rendez-vous partit en fumé ?

Message par Etan le Mer 28 Oct - 19:33

Dans les rues où les gens allaient et venaient en faisant leurs courses, le soleil embrassait les pierres pavées des routes et les étendards de la ville et des marchants se balançaient mollement au gré du vent. Les couleurs vives des fruits et légumes attira l'attention d'un grand homme qui marchait d'un pas lent entre les passants. S'approchant d'un étalage offrant une quantité considérable de fruits exotiques, il sourit au marchant poliment. La barbe du vendeur était broussailleuse et longue, ses petits yeux en amandes et rieur accueillir le client avec gentillesse.

-Bonjour cher monsieur! dit le marchant en invitant le voyageur à venir plus près, quelque chose vous ferais plaisir aujourd'hui? J'ai des oranges qui viennent tout droit des cultures de l'Est, des bananes et des bleuets, ainsi que ce fruit venu tout droit des contrés du Sud, une nouveauté sans pareille au goût exceptionnel et sucré! La grenade de terre! Il est très difficile à trouver et encore plus à importer!

Le voyageur pris le fruit dans ses mains, plus gros qu'une noix de coco, mais pourtant très léger. En souriant doucement, il leva les yeux vers le vendeur et lui donna deux pièces d'argents pour deux fruits. Il le remercia d'un mouvement de tête et repris sa route vers la partie nord du marché. Tout en regardant le fruit rougeâtre et moucheté de blanc, il ricana avec le terme que le marchant avait utilisé. ''Difficile à trouver et encore plus à importer''…Ce qu'il ne savait probablement pas, c'est que cette découverte revenait de droit aux explorateurs de la Guilde des Sages. Trois de ses hommes avait découvert des racines étranges et en avait extrait ce fruit exotique aux saveurs sans pareille. Etan éplucha le fruit avec son couteau de poche et croqua dans un des cartiers juteux  à  la couleur rosé. « Hmm. Délicieux. » pensa t-il.

En évitant un enfant qui courait, Etan aperçu de loin, assis sur une chaise, son compère Sebastian. Fumant ses herbes comme à son habitude, il regardait le monde passer devant lui avec se petit sourire narquois qu'il connaissait bien. Le dirigeant de la guilde marchande lui avait demandé de le rejoindre aujourd'hui afin de confirmer la commercialisation du nouveau fruit dans le marché. Certainement afin de savoir si les explorateurs de la Guilde des Sages pourraient facilement retrouver le produit et continuer l'importation dans la cité.

Etan jeta la partie du fruit dans une poubelle non loin de là et rejoignit Sebastian en quelques enjambées. Son allure décontractée ne s'ajustait pas vraiment à son statut, on voyait bien que Sebastian ne faisait pas de vague avec ses responsabilités. Etan se pendant pour le rejoindre sous la toile tendue d'où il était installé et le salua d'un geste nonchalant.


-Bonjour partenaire! fit Etan en souriant, la vie est belle sous les tropiques?


Etan pris le deuxième fruit dans son sac et lui tendit en même temps que son couteau.

-Alors, as-tu gouté la marchandise?

Etan pris place sur une caisse près du dirigeant de la guilde et se laissa bercer par les bruit et conversations des passants. Il regarda d'un air amusé son compagnon, qui semblait bien loin de cette réalité qui était la sienne.



Etan

Membre du conseil

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 19/11/2014
Age : 31
Localisation : Dayora

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rendez-vous partit en fumé ?

Message par Sebastian le Sam 28 Nov - 18:43

Quelqu'un finit par s'adresser à lui! La tête de Sebastian se tourna vers l’homme qui lui tendait le… légume? Non, fruit… Chose… ou truc? L’important c’est que ça se mangeait. Ce n’était pas gras ni mauvais pour la santé, mais au minimum, il s’agissait de nourriture. Le regard rougeâtre de l’homme se posant amicalement sur le mec, Seb fit un sourire prenant uniquement que le fruit. Heureusement, il reconnut le mec, Boss des Intellos du coin. Un bon mec sur qui tu peux compter même s’il est né avec un balai greffer à l’anus et coller sur la colonne remontante jusqu’au cerveau. Ce même balai conçu pour neutraliser la partie extravertie du dit condamné à la perfection cartésienne. Pauvre de lui, n’arrêtera-t-il jamais d’être parfait? Ça doit être chiant de garder les fesses serrées même en dormant.

- La vie est toujours belle, partout, et tout le temps, mec. En plus, tu apportes à manger, alors ça ne doit pas être loin du paradis.

Dit-il en faisant rouler le fruit de sa main jusqu’à son biceps pour le faire rebondir dans sa main. Puis d’un mouvement rapide l’écraser contre le mur derrière pour faire fendre le fruit et le manger à sa façon. Loin d’être la plus belle ou élégante, mais c’était à son image, fracasser et pas tout à fait droit. La perfection dans l’imperfection aux yeux d’un homme dans la fleur de l’âge.

- Bien sûr que j’y avais goutté mec, pour qui tu me prends? Je me de vérifier la marchandise afin de valider si un marché vaut la peine avant de vouloir m’occuper moi-même de la commercialisation. Sinon j’ai d’autres mecs qui se seraient occupés de tout… Et une nouvelle sorte de bouffe c’est important.

Malgré le regard vaseux de l’homme, il y avait, enfin, une pointe de professionnalisme, même si elle était flou et vague. Était-il vraiment un chef d’entreprise dans le fond de l’âme refoulé dans la fumée et les cochonneries? Ouvrant le fruit avec les deux mains le fruit faisant giclé un peu de jus du fruit autour, il se mit a gruger lentement l’intérieur du fruit. Peut-être se souvenait-il enfin du pourquoi il était là ou encore pourquoi avait-il été sollicité? À moins que ce fût lui qui avait sollicité le mec-chef de Nerd pour commercialiser de nouveau fruit.

- Alors Mec, j’ai quelques questions pour toi. Comment on l’appel, d’où on l’importe et pour combien?

Dit-il la bouche a moitié pleine du fruit, qui fut fini beaucoup trop vite et qui ne rassasiât pas l’appétit de l’homme, mais comme sa maman lui avait appris on ne faisait pas le difficile quand on lui offrait des trucs gratuits. Politesse ou le fait d’être radin? Mmm… Question suivante?

Il jeta la pelure derrière lui, contre le mur qui rebondit au pied de Sebastian. Légèrement dans ses pensées et dans son petit monde de coton et de plume, l’homme s’étira de tout son long vers l’arrière frappant le mur et faisant osciller le tonneau sur lequel il avait posé son gracieux fessier. Il se rattrapa au tonneau avec ses deux mains pour prévenir sa chute ou emporter le tonneau avec lui en enfer du sol froid et poussiéreux! Il réussit à se stabiliser, avec un air idiot il sourit à son interlocuteur. S’il avait pu avoir un brin de professionnalisme il y a quelques secondes, il venait de la perdre avec son air d’ado attardé. Vous savez celui au fond de la classe dont le professeur a perdu espoir après l’avoir eu dans sa classe 3 années de suite, sans qu’il ait réussi à comprendre que les examens étaient toujours les mêmes…

Riant un peu, il lâcha le tonneau d’une main pour s’essuyer la bouche avec sa manche.

Sebastian

Membre du conseil

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 04/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rendez-vous partit en fumé ?

Message par Etan le Dim 24 Jan - 14:28

Etan éclata de rire en voyant l'air ahurit de Sebastian qui avait passé près de tomber du tonneau duquel il était perché. Tout en souriant, le chasseur sortit un livre à la reliure de cuir noir, fermé par une cordelette.  En l'ouvrant d'un geste familier, il fit tourner les pages avec son pouce pour parvenir à une page recouverte d'un dessin représentant le fruit que Sebastian venait de manger.  En posant le doigt dessous un mot inscrit à l'encre, Etan fit la lecture des informations recueillies.

-Mes compères et moi-même avons décidé de l'appeler la grenade de terre. C'est un fruit qui pousse dans les marais, dans le territoire du Sud.  Ce qui rend l'importation difficile, c'est le terrain...Le fruit pousse sous la terre, et sous forme de racines. Chaque racine comporte plusieurs fruits, comme les pommes de terre en fait. Le sol dans lequel elles poussent est très vaseux et instable. C'est vraiment dangereux d'apporter une charrette dans des conditions pareilles, surtout que la zone est infestée d'araignée et de squelette, ce qui n'est pas une menace en soi, mais l'un de mes hommes prétend avoir aperçu une genaude. Je déteste ses maudites bestioles...toujours à préparer un coup fourré.

Etan s'étira à son tour,  laissant son livre ouvert sur ses genoux.  Les habitants de la ville passaient devant eux, jetant parfois des regards dans leur direction.  Une femme reconnue Etan et lui envoyèrent la main, il lui répondit avec un sourire et un léger signe te tête. En se tournant à nouveau vers Sebastian, il aborda ce pour quoi il s'était donné rendez-vous; le prix de l'importation.

-Pour chaque voyage, mes hommes doivent être un  minimum de deux et  un maximum de  quatre. S’ils sont plus nombreux, ils ont plus de chance de se faire repérer et attaquer par les créatures du coin. Et je n'ai pas vraiment envie de mettre des vies en jeu pour de malheureux fruits, tu comprendras. Alors, pour un kilo de fruit, je demande 3 pièces d'or. Tout dépendant du nombre d'hommes que je peux financer , de la demande que le marché ait besoin pour les prochaines semaines et des revenus de la Guilde, c'est le prix que je t'offre pour le moment. Nous pourrons nous ajuster par la suite. Je sais que le prix est un peu élevé, mais le terrain n'est pas sécurisé alors les voyages sont plus longs et plus dangereux...

Griffonnant dans le coin d'une page de son livre, le chasseur laissa son esprit vagabonder, pensant aux moyens efficaces pour sécuriser la zone de pousse du nouveau fruit.



Etan

Membre du conseil

avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 19/11/2014
Age : 31
Localisation : Dayora

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rendez-vous partit en fumé ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé





Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum